Un télépilote de drone  travaillant pour l'agence de presse Belga faisait voler son appareil à proximité de la centrale de Tihange lorsque l'engin a été la cible de coups de feu hier après-midi.

Le drone ne survolait pourtant pas une zone interdite mais un riverain, qui estimait que le drone survolait sans autorisation sa propriété, a tiré à plusieurs reprises en direction de l'enfin avec une arme à feu. Le photographen'a pas demandé son reste mais n'a pas manqué de porter plainte auprès de la police de Huy. Non seulement, il était parfaitement en règle mais il indique en outre qu'il ne survolait pas la propriété du riverain, ce qu'il était de toute façon en droit de faire, l'espace aérien n'appartenant pas au propriétaire du terrain survolé. Enfin, si le drone avait été touché, il aurait pu devenir incontrôlable et chuter, ce qui aurait pu représenter un danger pour les personnes au sol.