Ces derniers mois, plusieurs aéroports internationaux ont dû cesser leurs activités durant plusieurs heures à cause de la présence de drones à proximité, ce qui est pourtant formellement interdit. On imagine aisément les conséquences, notamment financières, de telles fermetures. Sans parler de la catastrophe que pourrait entrainer la collision entre un drone et un vol commercial habité.

Pour se prémunir de tels événements, l'aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle a annoncé qu'il s'équiperait d'ici cet été d'une technologie anti-drones. Ce dispositif permettra de détecter la présence de drones jusqu'à 7km de distance (contre 3km actuellement) en les distinguant des oiseaux. Ce qui donnerait plus de temps aux autorités pour réagir.

Dans un second temps devraient suivre des contre-mesures si jamais le drone s'approchait trop de l'aéroport. Celles-ci sont encore à l'étude. Les plus probables restent un brouillage du signal permettant de piloter le drone ou encore le lancement d'un filet pour le neutraliser.